Le manque et le changement – 31 janvier

Le problème avec le changement, c’est qu’il faut savoir laisser partir une ancienne part de soi, pour la remplacer par une toute nouvelle. Selon moi, c’est la partie la plus difficile. Ce greffon de nouveautés peut être rejeté, ou mettre du temps à être irrigué. C’est pendant ce laps de temps assez stressant où vous…

Réflexion du 28 janvier

On m’a appris une multitude de choses. Comment prendre soin de soi, de sa maison, comment bien se conduire en société. J’ai appris les sciences, la littérature, l’histoire et la culture. J’ai appris à parler, à écouter, à lire, à écrire. J’ai appris à apprendre. Ainsi, on pensait m’apprendre la vie. Au fil des années,…

Angoisses – 21.08

Lorsqu’on a de l’anxiété sociale, on vit dans l’angoisse. Je suis pas à plaindre, je m’en sors plutôt pas mal. Mais parfois, il m’arrive que ce soit incontrôlable. Il y a comme flot de pensées qui s’enchaînent très vite dans ma tête, et qui ne veulent plus partir. Elles m’étouffent, elles sont comme indélébiles, insaisissables….

« Restons amis » – 19 juillet

Depuis toujours, j’ai rarement compris le concept d’amour, de sentiments, de crush, et tout ce qui va avec. Que ce soit en primaire, où je ne trouvais rien d’autre à dire à part « cool » lorsqu’on me disait que mes amis étaient amoureux de moi, ou au collège, et même encore aujourd’hui. En 3eme, un camarade…

19 juin – J’aimerai

J’aimerai, c’est un grand mot. Il a autant de définitions qu’il n’y a d’envies sur terre. J’aimerai marquer quelqu’un. J’aimerai l’envouter. J’aimerai être choisie. J’aimerai être son numéro 1. J’aimerai qu’on me retrouve à travers ces petites choses qui font qui je suis. Ça fait une éternité que je ressens une sorte de vide. L’incapacité…

12 février

Si la Suède m’avait évoquée une boule au ventre de stress et d’excitation lors de la rentrée des classes, c’était une tout autre boule au ventre qui m’attendait en France. Je ne me sentais pas dans mon élément, et je n’avais envie de revoir ni les gens, ni les cours. Je n’avais qu’une seule petite…

2 février

Je m’efforce de mon mieux à garder la tête haute, et prétendre que je suis forte. Plus le temps passe, et plus j’arbore un sourire et un masque de glace. De cette manière, je suis persuadée que si les personnes n’ont pas accès à mes sentiments, il ne m’atteindront pas. Le soucis, c’est que j’en…